COOPÉRATIVE FORESTIÈRE D'AMIENS & D'ARRAS (CF2A)

01 - L'approvisionnement

CF2A peut procurer à l'associé coopérateur les fournitures suivantes (liste non exhaustive) :

  • Plants forestiers et d’ornement,
  • Protections contre le gibier,
  • Paillage,
  • Outils forestiers,
  • Produits de traitement, etc.

La CF2A dispose dans le Pas-de-Calais d’un dépôt de matériel à “La Maison du Bois”
15, rue du Bas Parc - 62770 LE PARCQ - 03 21 47 70 21 où le propriétaire peut se fournir directement.


02 - La gestion forestière

Les techniciens ou ingénieurs de la coopérative forestière assurent les tâches suivantes :

  • Etablissement des documents de gestion durable :
    • Plan Simple de Gestion,
    • Règlement Type de Gestion (la CF2A possède son RTG agréé)
    • Code des Bonnes Pratiques Sylvicoles.
  • Dossier de demande de subvention : pour les chemins, places de dépôts, boisements et reboisements, travaux de sylviculture etc.
  • Conseils techniques, juridiques et fiscaux
  • Marquage de coupes, balivages, éclaircies, désignation d’arbres de place, etc.
  • Inventaires et expertises en vue de succession, expropriation…
  • Contrat de gestion
  • Cartographie informatisée


Nous insistons particulièrement sur la prestation de marquage des bois d’oeuvre, des éclaircies et des balivages.
Le marquage est une opération essentielle dans le cadre de la sylviculture. Elle doit être réalisée par un professionnel.
La facture de prestation peut être déduite du montant de la rémunération de l’apport vente.
La CF2A obtient actuellement des aides des Conseils Régionaux tant du Nord-Pas-de-Calais que de Picardie pour un certain nombre d’actions qu’elle répercute aux associés coopérateurs : aide au Plan Simple de Gestion volontaire, aide à l’élagage, aide au boisement des terres agricoles, etc. La CF2A participe aussi aux réunions de vulgarisation du Centre Régional de la Propriété Forestière Nord-Pas-de- Calais-Picardie.

Travaux

Les techniciens ou ingénieurs de la coopérative assurent également l’étude de projets et devis pour tous les types de travaux de sylviculture :

 

  • Reboisements et boisements dans le cadre de dossiers de subvention ou de boisements compensateurs,
  • Entretien des plantations,
  • Travaux d’équipement : chemins, place de dépôts, piste forestière, assainissement...

03 - La vente de bois sur pied

La vente de bois sur pied à l'unité de produit : le cas des éclaircies résineuses

Le procédé est le suivant :

 

  • Repérage de la parcelle forestière, objet de la coupe.
  • Établissement de la fiche d’apport, de la convention d’apport et du plan de situation qui doit comporter les places de dépôt.
  • Remise à l’associé coopérateur de la grille des prix nets qui serviront de base pour la rémunération des apports.
  • Mise en exploitation du lot par une société spécialisée dans les éclaircies résineuses.
  • Lorsque l’exploitation est terminée, la société qui a exploité le lot envoie les éléments issus de l’ordinateur de bord de la machine et qui serviront de base à la facturation.
  • Les bois sont payés selon les modalités prévues dans la convention d’apport.
  • Les dégâts liés à l’exploitation sont de la responsabilité de la coopérative qui se reporte sur l’acquéreur.

 


04 - La vente de bois abattus, bord de route

Le procédé d'achat à l'associé coopérateur est le suivant :

  • Marquage par le technicien forestier de la coupe (il peut être effectué par le propriétaire).
  • Possibilité d’estimation sur pied de la valeur du lot à titre d’information pour le propriétaire.
  • Établissement de la fiche d’apport qui prévoit les conditions particulières : délai d’exploitation, place de dépôt, réserve ou non des houppiers, etc.
  • Établissement de la convention d’apport et de la convention d’achat (grille des prix par essence et qualité).
  • Lorsque tous ces documents sont signés, le lot fait réellement partie du «stock» détenu par la coopérative.
  • Exploitation du lot dans le délai prévu et lorsque tous les produits peuvent être placés sur les marchés de la coopérative. Paiement d’un acompte.
  • Réception par les techniciens commerciaux du lot, par marché.
  • Envoi au propriétaire du cube global puis des réceptions.
  • Établissement par le secrétariat commercial des factures d’achat qui s’intitulent « bon de rémunération d’apport» qui comportent, notamment la date du paiement.
  • Le détail des grumes faisant l’objet de cet achat est annexé avec les prix nets provenant de la grille de prix.